connexion

le declin de l'Europe

Retour aux articles 25/11/2021

 

 

Le déclin de l’Europe

Je vois de nombreuses causes qui conduiront inéluctablement à la disparition de l’Europe :

 

1)     L’Europe n’a pas su prendre le train du numérique, de la robotique et de l’I.A. (intelligence artificielle). 

 

Nous aurons besoin dans les 10 prochaines années de réseaux 5G, vitesse de transmission nécessaires principalement en médecine, en communication et pour les voitures électriques.

 Et que constate-t-on ? à part Erickson en Norvège, rien sauf que le chinois Huawei monopolise la construction des centraux téléphoniques dans ce domaine. 

Tous nos téléphones portables ainsi que la majorité des TV et l’électroménager se fabriquent par les géants du numérique qui se trouvent en Asie et aux USA.

Les fameux GAFA (Google-Amazon-Facebook-Apple) réalisent des chiffres d’affaires énormes et créent de nombreux emplois. Rien en Europe d’équivalent !

 

Plus inquiétant. Nous formons en Europe de remarquables universitaires mais qui ne  trouvent malheureusement pas d’emplois.

Résultat : ceux-ci s’expatrient.

 

Ne nous voilons pas la face : l’Europe n’est pas capable de développer une stratégie tournée vers les métiers de demain tout simplement parce ses moyens financiers sont insuffisants face à ceux de la Chine et des USA.

 

.                  

 

2)     Les voyants de l’économie européenne clignotent au rouge

 

C’est un fait mesurable. Dans les années 1980 la zone euro pesait 21% de l’économie mondiale. Actuellement elle ne représente que le 12%.  La Chine a fait un bond prodigieux dans cette même période en passant de 2% à 18%.

 

On peut attribuer une partie de cette diminution à la décroissance démographique.  Le taux de fécondité en Europe est en perte de vitesse. Il faut un taux de 2.1 de naissance par femme pour maintenir la taille de la population européenne. Selon mes sources il n’est que de 1,5. L’Union européenne peut donc s’attendre à voir chuter le nombre de sa population. 

En tenant compte du vieillissement de la population qui se traduira par une réduction des travailleurs actifs, les couts de la santé et le financement de retraites vont exploser. En langage clair nous allons vers un appauvrissement général des populations européennes.

Ce processus est déjà amorcé en Bulgarie, en Grèce en Italie et au Portugal.

 

Mais j’entends déjà votre contre-argumentation : accueillons plus de migrants.

Pour mémoire, l’Europe fait face à des crises migratoires souvent incontrôlables. L’opinion publique est très divisée sur ce sujet car si on a besoin de cette main d’œuvre, elle nous apporte aussi de nombreux problèmes. 

L’Europe compte actuellement 11 millions d’immigrés légaux et on estime à plusieurs millions le nombre d’immigrants illégaux. A l’évidence ce nombre ne cessera d’augmenter, il suffit de regarder ce qui se passe aux frontières de la Turquie, de la Pologne et du bassin méditerranéen.

 

Autres facteurs aggravants : 

l’UE dépend pour 60% de sa consommation d’énergie (électricité et gaz ).

Les gisements de pétrole s’épuisent et deviennent de plus en plus rares ce qui entrainera une augmentation de son prix avec les conséquences bien connues auprès des automobilistes, des compagnies de transports routiers et aériens.

 

Ces derniers mois, la presse tire la sonnette d’alarme sur un risque de pénurie d’électricité. Je vous laisse imaginer les conséquences pour nous autres consommateurs des pannes pouvant en découler, mais surtout pour les entreprises industrielles et les commerces. 

 

Les matières premières commencent à se faire plus rares, ce qui se traduit déjà par une augmentation des prix. La ménagère le constate en faisant son marché et l’entrepreneur ne pouvant que difficilement s’approvisionner en matière première voit les délais de livraison s’allonger. Curieusement la fabrication d’autos est court-circuitée par le manque de composants électroniques.

  

           A part cela, tout va très bien Madame la marquise !

 

                    

 

 

 

  

   

    3)     L’endettement de tous les pays européens

 

Le tableau ci-dessous vous montrera sur quel volcan les pays européens se positionnent.

  

 

 

Pour mémoire et à ne pas confondre : les dettes publiques d’un état sont les emprunts en cours. Le déficit public est le solde annuel de leurs recettes et leurs dépenses. 

Ben mes amis et il y a longtemps que je le dis, nous sommes mal barrés.

Le produit intérieur brut ( PIB ) permet de quantifier la richesse et mesure la valeur de l’économie d’un pays. En principe, la dette publique ne devrait pas dépasser 60% du PIB.

Un coup d’œil au tableau ci-dessus nous confirme que la majorité des pays sont surendettés.

Ce qui me parait inquiétant c’est qu’aucun pays m’envisage de mettre en œuvre un plan de désendettement et que la Banque Centrale Européenne (BCE) continue d’acheter de la dette des Etats à coups de milliards. Au demeurant, un Etat ne rembourse jamais sa dette intégralement, il émet de nouveaux emprunts pour payer ceux arrivés à échéance.

Il faudra toutefois bien la rembourser un jour ou tout au moins la diminuer sensiblement surtout si les intérêts en découlant venaient à prendre l’ascenseur.

Et c’est là que le bât blesse car chacun y va de sa théorie.

Pour Madame Le Pen : une dette doit se rembourser.

Idem pour Bruno Le Maire : « 2600 milliards de dettes de l’Etat français ça se rembourse « 

Pour Monsieur Mélenchon : la dette sera annulée car tout simplement elle ne pourra jamais être payée. 

Juridiquement impossible selon le traité de Lisbonne et quel créancier serait alors disposé à reprêter à un Etat qui lui aurait fait perdre de l’argent : aucun.

Je partage l’avis de l’économiste Alain Minc : rendre la dette perpétuelle et sans intérêt. 

Les Etats resteront à jamais dans l’impossibilité de rembourser entièrement leurs emprunts. Ceux-ci ne feront qu’augmenter. Il suffit aussi d’une petite bête nommée Covid pour que les milliards viennent alourdir la dette.

Par chance, actuellement les taux d’intérêt sont quasiment nuls : «  Pouvou qu’ça doure «  disait la mère de Napoléon.

Reste une dernière solution qui ne va pas plaire à mon ami Markus car il s’agit d’un enseignement biblique :

 

Deutéronome 15:1-5 : « Tous les sept ans, vous accorderez une remise de dettes à vos débiteurs. Voici comment cette règle doit être appliquée : Lorsque l’année de remise de dettes est proclamée en l’honneur du Seigneur, tous ceux qui ont prêté de l’argent à leur prochain doivent renoncer à être remboursés ; ils ne doivent pas contraindre un compatriote, leur prochain, à payer sa dette. »

 

De plus, l’inflation commence à montrer le bout de son nez.

Si l’inflation a pour effet d’alléger la dette des emprunts à taux fixes, elle sera perverse pour tous les ménages qui ne peuvent pas l’indexer à leurs revenus par une augmentation de leur salaire .

Attention toutefois qu’elle ne soit pas galopante : regardez ce qui s’est passé en Argentine en 2001.

 

 

 

 

   4)     Conclusion   (enfin ! ) :  vers la disparition de          notre Europe ?

 

 

Le processus de naissance et d'effondrement des civilisations est une réalité historique cyclique. 

 

 L’Europe est vouée à disparaitre comme ont disparus les grandes civilisations romaines, Maya et autres.

Les causes de leur disparition sont identiques et leurs éléments se répètent :

1)     Perte de l’identité culturelle

2)     Complexité socio-économique

3)     Chute des gouvernants

4)     Montée de la violence

5)     Catastrophes naturelles (climat- épidémies – guerre-famine dépopulation)

 

En ce qui concerne notre bonne vieille Europe, l’idée d’une Union Européenne basée sur une économie forte, l’abolition des frontières et une monnaie unique était certes une excellente idée pour rester un partenaire valable face aux USA et à la Chine. 

Malheureusement avec la sortie du Royaume Uni et le risque d’un effet domino de la Tchécoslovaquie, de la Hongrie et d’autres pays, l’effritement devient inéluctable.

 

En ajoutant aux 5 éléments ci-dessus, toutes nos anciennes valeurs philosophiques, religieuses, intellectuelles, familiales apparaissent sous le jour d’une Europe vieillissante et chancelante.

Quand on se permet de gifler un Président, d’injurier les représentants de la Nation, de caillasser les pompiers, tirer à balles sur la police on détruit une partie de notre civilisation.

 

A mon humble à avis, tous les critères sont présents pour que nos petits enfants assistent à l’enterrement de notre Europe et plus grave à celle d’une civilisation.

 


Bonjour ami Jean-Claude, Ta

Bonjour ami Jean-Claude,
Ta démonstration européenne n'est hélas pas surprenante ni même étonnante.
On peut penser à la prédiction de certain personnage à l'Est, malheureusement il faut craindre qu'il ait raison - inutile de la combattre,
l'UE s'effondrera toute seule.
En attendant, je te souhaite la meilleure des santés !
Claude

Commentaire

Eh bien mon cousin, quelle démonstration ! De gastronome, tu deviens un magistral politologue démographe avec des arguments qui me laissent admiratif ! Félicitation ! Je commencerai par « boire une rasade de petit lait » en constatant que tu n’hésites pas à placer notre ami Mélanchon (?)dans le camp de ceux qui, qu’on le veuille ou non, ont le mérite sincère de proposer la seule voie plausible au problème de la dette ! Pour le reste, m’étant replongé dans les mémoires de Jean Monnet, je relève cette injonction qui demeure valable pour l’humanité entière : « Continuez, continuez, il n'y a pas pour les peuples d'Europe d'autre avenir que dans l'union ». Tu parles de l’Europe, mais c’est de l’occident tout entier que nous devrions évoquer, de lui et de sa faillite annoncée...! Trop d’arrogance, de paternalisme, d’égoïsme et de sottise accumulée au cours des trois ou quatre derniers siècles. S’il est encore possible de renvoyer quelques centaines de migrants dans leur pays ou de pleurnicher quand cinquante d’entre eux font naufrage sur leur rafiot, que ferons-nous lorsque 10 petits pour cents des futurs 2 millards d’habitants du continent africain débouleront dans l’hémisphère nord ? Continuerons-nous de dérouler un tapis rouge à des crétins de type Zemmour ? La démographie est le principal défi pour la fin de ce 21e siècle… J’en tremble pour les enfants que mes enfants continuent de mettre courageusement au monde…

Bonjour, je suis une de vos

Bonjour, je suis une de vos anciennes élèves de l’Ecole de Commerce de St Jean à Genève.
En lisant votre chronique je retrouve mon prof. qui au-delà de l’apprentissage de la comptabilité, nous montrait les incidences d’un bilan sur l’économie.
Continuez à nous intéresser en publiant vos chroniques que j’apprécie beaucoup.
SW
Je suis retraitée maintenant mon de jeune fille était Sandrine Boldrini

Pas très drôle ton constat

Pas très drôle ton constat mais malheureusement vrai et on ne pourra rien y changer.

Bravo jean-claude Je suis

Bravo jean-claude
Je suis entièrement d,accord avec toi
Pour confirmer Macron budjet 20 milliards sur 5 ans pour développer les nouvelles technologie alors que Samsung 85 milliards par ans
Pourl,électricité personne ne parle de la technologie au thorium beaucoup plus sur et avec nettement moins de dechet (voir sur google centrale nucléaire au thorium)
Garder le moral

Michel

Si ta prose est identique à

Si ta prose est identique à ton sujet photographique, tu devrais recevoir très vite un prix littéraire.
Amitiés
Daniel

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage.
7 + 7 =
Résolvez cette équation mathématique simple et entrez le résultat. Ex.: pour 1+3, entrez 4.