connexion

halte aux déficits

Retour aux articles 28/08/2020

 

Mon ami Walter me transmet pour information une lettre du Comité Halte aux déficits datée d’août 2020.

Cette dernière commente bien entendu avec force de graphismes l’état déplorable des finances publiques de notre canton.

J’entends déjà parmi mes lecteurs préférés ceux qui ricanent que je vais me régaler.

Je leur donne raison. Mais il y a de quoi s’inquiéter. Grave.

Genève demeure le canton le plus endetté de Suisse.

                          ça on le savait.

Zieutez (ben oui, c’est un verbe au dico.) bonnes gens le tableau ci-dessous : la dette genevoise va friser les 12'000'000’000.-  . Je ferme les yeux pour ne pas voir ce que nous promet celle de l’année 2023 figurant sur même  tableau. Soyez certain que la barre sera bien au-delà, car les effets du coronavirus sur notre économie sont bien loin d’être maitrisés et prévisibles.

 

   

Je m’étais déjà exprimé dans mes précédentes chroniques sur les éléments qui sont la cause de nos finances catastrophiques depuis ces 30 dernières années. Mais rappelons-les brièvement :

-        Crises immobilières et économiques des années 1990 à 1998,  la dette augmentera de 10 milliards

-        Débâcle de la BCGE, l’Etat actionnaire majoritaire va y laisser 2 milliards

-        Recapitalisation de la caisse de retraite de nos fonctionnaires cout : 1 milliard

Sans vouloir vous abreuver de chiffres, les intérêts de cette dette  se montent à 200 millions par année. C’est un taux d’intérêt inférieur à 2% , donc pas cher. Mais attendez de voir ce qui peut arriver si les taux venaient à prendre l’ascenseur.

Pour faire  bon poids, on peut lire dans la presse de ce jour :

«  Le Conseil d'Etat a présenté ce matin aux députés un budget avec un déficit historique de 590 millions de francs ! Nous sommes en dehors de toutes normes, même avec l'acceptation d'un déficit de 372 millions, prévu par les votations récentes « .

La bonne nouvelle si vous regardez le tableau ci-dessus, on peut lire :

Premier seuil du frein à l’endettement.

Pour le coup : chapeau-bravo.

Je ne sais plus quoi dire, on sent la maitrise totale du sujet.

 

J’ai quand même tenté d’en savoir un peu plus en lisant le rapport du plan quadriennal pour 2020 à 2023 proposé par l’Etat genevois.

J’avoue malgré mes nombreuses années de pratique en tant qu’expert-comptable, n’avoir pas compris grand-chose aux mesures envisagées.

Mais que de belles paroles : non-indexation des salaires, refonte de l’aide sociale,  réévaluation du patrimoine immobilier, avec quand même une augmentation de l’adaptation de la fiscalité. On parle également de charges contraintes et mécaniques ?

Tout cela est bien gentil, mais ce ne sont que des paroles. Il serait grand temps de passer aux actes.

Et là c’est une autre musique car le bateau de l’Etat genevois est trop lourd, donc ingouvernable.

Rappelez-vous 1997 chez nos voisins français. Il y a eu un certain ministre socialiste ( Claude Allègre ) qui voulait «  dégraisser le mammouth « . Non seulement il n’y est pas arrivé, mais il donnera sa démission. L’enfer n’est-il pas pavé de bonnes intentions ?

Je crains bien que notre «  mammouth «  genevois soit également trop dodu.

Malgré les louables intentions de notre Conseil d’Etat, on peut toujours rêver et croire que nos fonctionnaires feront le premier pas vers une perte de poids de leurs privilèges.

D’ici-là , il peut  passer encore beaucoup d’eau sous le pont du Mont-Blanc.

 

 JCE/28.8.2020

 

Bravo

Que nous réserve donc cet avenir optimiste sur nos monts

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage.
6 + 13 =
Résolvez cette équation mathématique simple et entrez le résultat. Ex.: pour 1+3, entrez 4.