connexion

prévision ou prédiction ?

Retour aux articles 02/11/2019

En relisant ma dernière chronique, je me demandais en constatant le nombre particulièrement élevé de mes lecteurs et leurs commentaires (oui,  vous avez été 4053 à me lire et encore un grand merci à vous)  si le meilleur moyen d’être lu et devenir célèbre n’était pas dire n’importe quoi.

En écrivant avec force de persuasion et de références documentées prédire que dans 4 ans on irait droit dans le mur et que nous subirions une crise sans précédent, je devrais être en passe de devenir le grand gourou de la prédiction économique.

Notez : j’ai une chance sur deux de me tromper.

De plus, dans 4 ans vous ne vous souviendrez pas de ma chronique !

L’idée de dire n’importe quoi n’est pas complétement stupide et reflète bien de ce que la presse et les médias nous servent quotidiennement dans nos journaux ou à la TV.

Surtout s’il s’agit de prédire des catastrophes économiques ou autres désastres financiers.

Etant donné que mes prévisions ne sont pas meilleures ou moins bonnes que celles de Madame soleil et de sa boule de cristal, je risque bien quand même de passer pour le pape des mauvaises nouvelles.

J’en connais parmi vous qui ne sont pas loin de m’élire à cette haute distinction !

                             

 

   

A notre époque, c’est quand même fou de constater que chaque évènement se produisant n’importe où dans le monde donne lieu à des spéculations médiatiques avec force de détails imaginaires et des visions apocalyptiques.

A l’évidence, les journalistes font leur boulot, car dans la finalité il y a une clientèle pour ce genre d’extrapolation.

    

Mais au fait, qu’elle est la différence entre une prévision et une prédiction :

Selon Wikipédia :

« Les deux se rapportent à l'avenir (le préfixe pré- exprime l'antériorité dans le temps), prévoir contient le mot voir, d'où l'idée de voir dans l'avenir, tandis que prédire contient le mot dire et c'est dans celui-ci que réside la nuance d'emploi : prédire implique une annonce. »

J’ai compris.

Alors je maintiens ce que j’ai prévu : dans quatre ans on sera en pleine crise monétaire.

 

JCE/2.11.2019

Cassandre???? Mais tu as

Cassandre????
Mais tu as certainement plus de chances de tomber juste que moi de gagner à la loterie.
Amicalement
M

Salut Grand Chef, Comme

Salut Grand Chef,

Comme d'habitude. Pour simplement dire que cette chronique très académique nous a enseigné sur un thème très technique. Tes talent de chroniqueur et de maîtrise de la chose financière se révélé.

Merci beaucoup cher professeur

Ababacar Diop Juriste

On ne change pas une équipe

On ne change pas une équipe qui gagne...Comme Renaud dans la mythique chanson "Je suis une bande de jeune", Jean-Claude fait feu de tout bois pour étayer ses thèses en nous laissant supposer que ses chronique sont le fruit d'une équipe ! Eh bien non, il est bel et bien seul à cogiter, compulser, rechercher, illustrer, rédiger, agréger et publier le fruit de ses préoccupations pour notre plus grand plaisir !
Une nouvelle et excellente chronique à se mettre entre les deux yeux, bravo! A propos, je ris en pensant au miroir parabolique qui devrait me permettre de m'engager plus facilement dans le rue principale de mon bled... Inutile ! Les usagers de la route que ce miroir reflète sont tellement petits et roulent tellement vite que ce fameux miroir tient plus de la boule de cristal... Prévision ? Prédiction ? Vous voyez, le sujet est dans le vent !

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage.
6 + 6 =
Résolvez cette équation mathématique simple et entrez le résultat. Ex.: pour 1+3, entrez 4.