connexion

et voila la 5G

Retour aux articles 11/02/2019

La 5 G arrive

Cela n’aura pas échappé à votre œil attentif en lisant la presse de ces derniers jours.

Connaissant bien mes amis seniors, ils auront surfé sur cette information.

Les plus curieux se sont contentés de penser que cette 5 G leur apporterait une vitesse accrue à leur inséparable smartphone et à leur PC.

Mais au-delà, ils ne voient pas grand intérêt à cette annonce et à ses conséquences.

 

Je vais tenter de vous prouver le contraire car nous sommes à un tournant de la technologie de notre siècle, mais non sans conséquences.

 

 

 

Tout d’abord c’est quoi cette 5 G ?

La 4 G n’est même pas présente partout sur notre territoire que voilà la 5 G, le réseau de demain.

Les débits promis dépasseront les 10 Gbits, c’est quinze fois plus rapide que la 4G, ce qui relègue la fibre optique au rang de parent pauvre.

L’idée véhiculée sera de  piloter et gérer tous les objets connectés, tablettes, smartphones, voitures, car ils pourront  communiquer entre eux.

 

 

Comment ça marche cette 5 G ?

 

 

 La 5 G exploite des ondes millimétriques qui utilisent des hautes fréquences. Leurs portées sont  courtes, mais ont l’avantage d’avoir des débits plus importants et beaucoup plus rapides.

 

La différence essentielle permet à la 5G de gérer par priorité les applications.

 

 

Actuellement les opérateurs utilisent des antennes relais puissantes pour couvrir des zones urbaines et rurales. Ce sera tout le contraire avec les antennes de la 5G, elles seront très petites se dissimulant dans le paysage, mais il en faudra donc beaucoup plus.

 

 

            

 

              Antenne 5G                                                                  antenne 4G

 

 

 

 

 

 

 

 

C’est la gestion des réseaux qui va déjà poser quelques difficultés.

En Suisse, une âpre bataille a donné lieu à leur attribution.

La commission fédérale  de la communication les a attribués par enchères.  Bien évidemment  Swisscom a remporté la plus grosse part du gâteau loin derrière Salt et Sunrise.

On comprendra aisément leurs intérêts : mes bons amis, vous allez devoir changer votre bon vieux smartphone si vous voulez bénéficier des avantages de cette 5 G.

Il est fort à parier que tout cela va nous coûter plus cher.

 

Mais le vrai problème est ailleurs.

Les centraux seront dans les mains des constructeurs  qui devront gérer ces futures gigantesques voies de télécommunication, ayant ainsi accès à toutes nos informations tout en les sécurisant.

Mis à part  votre Natel et votre Pc, songez aux voitures connectées, à tous les hôpitaux disposant d’appareils reliés directement aux médecins, au trafic de l’aviation et surtout aux matériels militaires.

 Le marché de ces monstres de la robotique et de l’intelligence artificielle demandera des investissements colossaux, mais surtout un énorme savoir humain.

Les américains et surtout les chinois l’ont bien compris.

Rappelez-vous, je vous en parlais dans l’une de mes récentes chroniques. 

 

En ce qui concerne les centraux et les composants de la 5G, le leader est :

 

 

 

Huawei compte la bagatelle de 180'000 employés dont la majorité se compose d’universitaires, d’ingénieurs hautement qualifiés, voire de cerveaux expatriés.

 

C’est incontestablement le meilleur constructeur de centraux pour le traitement de la 5G.

De plus il produit aussi  les composants et les logiciels de ces systèmes.

Son capital est détenu par les salariés ! et son chiffre d’affaires est estimé à 55 milliards d’euros.

Les USA, le Japon, le Royaume Uni, la Nouvelle Zélande  ont bien compris la menace en interdisant sur leur territoire l’utilisation du matériel de Huawei.

 

L’Europe une fois de plus est à la traine, ne voit rien venir et n’a pas les moyens financiers pour rivaliser avec la Chine et les USA.

La seule concurrence européenne aux produits japonais en ce domaine est Nokia et Erickson.  Mais ils sont malheureusement nettement moins performants.

Alors que fait la France et aussi la Suisse ? Bouygues et Swisscom s’équipent avec du matériel Huawei !

 

La Chine va devenir la plus grande puissance technologique du monde et a déjà pris une bonne longueur d’avance sur tous ses concurrents.

Dominer la technologie des réseaux 5G c’est avoir le contrôle sur le monde de demain.

Huawei annonce clairement ses ambitions pour 2040 : avoir la super puissance mondiale des applications civiles et militaires.

Pas besoin d’être très malins pour comprendre ce qui va nous arriver.

 

JCE/11.2.2019

 

Je vous invite à relire mes chroniques du 14.10.2018 et 16.6.2018.

 

 

Et si vous n’êtes toujours pas convaincu du potentiel de Huawei, voilà leur dernière trouvaille :

 

«  C’était quand même assez osé de s’attaquer à une partition d’un maître de la musique tel que Schubert mais il en faut plus pour faire peur à Huawei. La firme a utilisé une intelligence artificielle pour imaginer la suite de la 8ème symphonie de Schubert, sa célèbre œuvre inachevée. «

 

 

 

Cet orchestre exécute la 8e symphonie de Schubert terminée par l'IA de Huawei

 

 

Salut Grand Chef; Ah!!! Une

Salut Grand Chef;

Ah!!! Une très belle chronique sur l'avancée de la technologie. Comme quoi la révolution numérique est en marche poussée par la puissance de l'invention technologique. On n’arrête pas l'avancée de la mer numérique.

Amitiés
Baba

Tout cela est vrai, bien que

Tout cela est vrai, bien que l'on n'a fait trop de commentaire sur la NSA qui écoute tout le monde. Mais le pire nous attente avec les ordinateurs quantiques dont le premier modèle vient d'être fabriqué par IBM. Leurs vitesse de calcul est phénoménale !!!

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage.
1 + 10 =
Résolvez cette équation mathématique simple et entrez le résultat. Ex.: pour 1+3, entrez 4.