connexion

petit clin d'oeil à mes amis seniors du golf et du tennis

Retour aux articles 16/06/2018

Mes amis seniors : vous avez bien dit smartphone ?

Objet redouté de certains de mes amis seniors ou parfaitement maitrisé par les autres, il est devenu incontournable.

C’est probablement les personnes âgées qui sont les plus réticentes à l’égard de cet objet. Elles ne peuvent généralement pas éviter sa possession, car elles pensent le considérer comme un simple téléphone portable, synonyme aussi de sécurité. Mais n’espérez pas voir chez elles le dernier modèle.

Il n’en demeure pas moins que  leur smartphone est un engin plein de mystères dont la complexité les plonge dans des abimes de rélexions et de crainte.

La tentation est néanmoins très grande d’utiliser toutes ces icones qui les incitent à faire des photos, à interroger internet ou connaitre la météo.

 

                                    C’est alors que les problèmes vont surgir.

 



                                                                                                                    

Car au moment de sa mise en route, la  batterie sera probablement morte l’ayant laissé dormir dans le tiroir de la table de nuit, qu'ils seront bombardés de messages auxquels ils n’ont donné aucune suite, les notifications de mise à jour ne seront pas traitées, sans compter les apparitions intempestives de messages publicitaires et je ne vous parle pas des virus.

Pire, ils pensent que c’est à leur femme de ménage de vider la corbeille et nettoyer le disque.

Puis il y a aussi ces foutus mots de passe qu’on ne se rappelle plus. Du coup on met le même partout et pour faire bon poids on colle sur une petite étiquette le nom de ce sésame au dos de son appareil : na ! je ne risque pas de l’oublier.

L’objet tant convoité devient maintenant  un véritable poison. Le salut n’est pas dans la bible car ils ne la lisent pas,  pas plus que les modes d’emploi. Non,  ils doivent  la solution aux copains et ou à leurs enfants qui leur donnent des cours de rattrapage de préférence le soir.

 

                                                          

 

 

 

 Dès lors, tout leur parait clair et facile :   

 

                                                  YAKA

  (tribu indienne très connue en Suisse et peut-être même à l’étranger)

 

Seulement voilà, lorsqu’ils se retrouvent seuls, livrés à eux-mêmes, ils ne se rappellent de rien et  tentent de faire n’importe quoi le tout accompagné de jurons bien sentis à l’encontre de ces foutus appareils.

 

Puis il y a les autres un peu plus branchés qui considèrent leur smartphone comme un objet utilitaire et ludique, dont son maniement n’a aucun secret, qui répond à toutes leurs questions.

Le malheur c’est qu’ils ne peuvent plus s’en passer.

Cela peut devenir maladif car toutes les 5 minutes, il faut qu’ils consultent leur joujou.

 

Je ne me range pas dans cette catégorie, mais j’avoue que ma curiosité et ma soif de nouvelles découvertes dans cette matière  me font passer pas mal d’heures sur mon Natel. Il faut bien reconnaitre que chaque jour c’est un cortège de nouveautés qui vous sont proposées.  J’ai beaucoup de peine à résister à ne pas ouvrir ces nouvelles applications surtout s’il s’agit d’objets connectés.

Je vous ferais découvrir dans une prochaine chronique  ma collection de ces objets.

J'aime bien ton commentaire.

J'aime bien ton commentaire. Celui-ci ne reflète pas seulement la situation des seniors vis-à-vis du smartphone, mais aussi d'une grande partie de notre société.

Bien à toi

Fritz

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage.
15 + 5 =
Résolvez cette équation mathématique simple et entrez le résultat. Ex.: pour 1+3, entrez 4.