connexion

chez mon coiffeur on ne rase pas gratuit, mais on parle de politique économique

Retour aux articles 09/03/2017

chez mon coiffeur on ne rase pas gratuit, mais on parle de politique économique

 

 

Lors de mon récent passage chez mon coiffeur, nous avons évoqué les problèmes de la dette de la France qui dépasse les 2'000 milliards d’euros.

Bon, il faut savoir que mon Figaro est français (frontalier).

Pour lui cette dette n’est pas trop préoccupante. Il y a 40 ans que cela dure. Que ce soit la gauche ou la droite au pouvoir, elle n’a fait qu’augmenter et d’autres pays sont tout autant endettés que la France. De plus, ce n’est pas en période d‘une future élection présidentielle  qu’il faut demander au peuple de se serrer la ceinture.

Pour s’en sortir, il faut continuer à emprunter encore plus pour relancer l’économie.

 

Autant dire que votre serviteur ne partage pas du tout ce point de vue.

Pourquoi :

La dette publique française équivaut à une année de richesse crée dans l’hexagone, soit  presque le 100% du produit intérieur brut (PIB).

Petit rappel : le PIB est un indicateur économique qui permet de mesurer les richesses produites au sein d'un pays. Le PIB reflète donc son activité économique interne et la variation d’une période à l'autre censée mesurer son taux de  croissance.

Lorsque la dette atteint ce sommet cela signifie que l’on va commencer à détruire son capital, les recettes de l’Etat étant insuffisantes pour financer ses dépenses.

 

7

 

Il y a toutefois une différence entre les dettes d'un Etat et celles d'un ménage.

L’Etat emprunte comme nous autre citoyen, mais son remboursement diffère complétement  car sa dette est considéré comme éternelle contrairement aux mortels que nous sommes.

L’Etat paye des intérêts comme nous autres, mais à l’échéance il pourra émettre un nouvel emprunt pour solder le précédent.

 

Jamais la France n’a emprunté à un taux d’intérêt aussi bas soit environ à 2.5%. Cela représente une charge annuelle de 42 milliards, soit le 3ème poste des dépenses totales de la France.

A mon humble avis, ce taux si favorable ne va pas durer, la mauvaise situation des finances de nos voisins va rendre les créanciers plus frileux et les inciter à demander des taux plus élevés.

On peut facilement imaginer l’incidence que cela pourrait avoir sur le budget de l’Etat.

Au passage, on notera que  les finances de Genève n’ont pas de leçons à donner à Bercy.

 

 

Mais pour en revenir à nos moutons (pas ceux que l’on tond, mais ceux qu’on appelle contribuables, en fait cela pourrait être les mêmes ?) la mauvaise idée de relancer l’économie par de nouveaux emprunts conduirait l’Etat à payer des intérêts qui viendraient à accroitre le déficit s’ils ne sont pas compensés par une hausse d’impôts ou d’autres recettes.

 

L’idée n’est pas nouvelle de relancer l’économie par un nouvel emprunt.  Monsieur Mélenchon le propose à hauteur d’un emprunt de 100 milliards  (rien que ça !). Pour le coup on tomberait dans des probabilités insondables.

Certes, il y aura des retombées favorables dues à des recettes supplémentaires de la TVA, à des entrées d’impôts plus importantes, probablement  moins de chômage, une possible remise en route de l’activité économique ainsi qu’une augmentation de la consommation.

Seulement voilà, ce ne sont que des suppositions qui seront vite écornées car la France est engluée dans des tracasseries et lourdeurs administratives, des grèves à répétition, elle n’est pas attractive du point de vue fiscal,  si bien que les investisseurs potentiels français ou étrangers auront encore beaucoup  de réticences à placer leur argent en France.

Les syndicats, les fonctionnaires et la gauche ne sont pas prêts n’ont plus à abandonner leurs droits acquis ou à accepter les grandes réformes nécessaires pour s’adapter à une économie mondiale.

 Quant à rêver à une réduction sensible des dépenses publiques, le vrai moyen de réduire la dette, pour moi c’est inenvisageable en France.

 j'ai dit/ JCE  8.3.2017

 

 

 

Merci Jean-Claude pour cette

Merci Jean-Claude pour cette leçon d'économie, claire et limpide.
Personnellement je pense que le programme de François Fillon est le seul à avoir une chance d'améliorer la situation catastrophique de la France et de commencer à réduire sa dette et son déficit. Encore faut-il qu'il devienne président et qu'il ait une majorité solide après les législatives... et malheureusement, c'est loin d'être gagné avec les affaires dans lesquelles une justice et des médias certainement instrumentalisés tentent de le noyer.
En effet, tout semble sourire à Macron qui ratisse habilement à gauche et à droite. Pourtant il n'a pas de programme compréhensible et cohérent et surtout, je ne vois pas comment il pourrait avoir une majorité solide après les législatives. Quant aux autres candidats, leurs programmes sont tout simplement irréalistes et catastrophiques.
On verra le 7 mai à quelle sauce nous autres Français serons mangés!

La France a toujours

La France a toujours remboursé la dette par la dévaluation du FF mais ils n'ont pas compris que avec l'Euro ils ne sont plus maitre de la situation. Soit qu'ils font faillite soit qu'ils compte sur l'Allemagne de restructurer la dette. L'Allemagne a profité de l'EURO fort et faible grâce à la performance de l'Industrie.

Excellente analyse mon cher

Excellente analyse mon cher jean claude!

Décroissance

Excellente chronique dont l'immense vertu est de mettre les yeux des débiteurs de l'Hexagone en face...du trou !
Le gauchiste iconoclaste et impénitent que je suis vous incite à relire l'excellent livre de d'Albert Jacquard "Mon utopie"...
Saine et indispensable lecture pour un prix modique, lui !
http://www.livredepoche.com/mon-utopie-albert-jacquard-9782253120902

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage.
CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.