connexion

restaurant Les Touristes à Martigny

Retour aux articles 21/02/2017

Cela va bien faire 30 ans que je passe devant ce restaurant pour aller à mon chalet sans jamais m’y être arrêté.

Il y a un début à tout et la curiosité n’est peut-être pas un vilain défaut, dans tous les cas pas suffisant pour ne pas franchir la porte du restaurant «  les touristes » à Martigny.

Si l’extérieur ne m’a pas apparu particulièrement attirant, mon impression a vite été corrigée par un intérieur sobre au design moderne.

 

Le menu hivernal nous a semblé le plus représentatif pour déguster ce que la carte nous proposait.

  

 

Visuellement cet amuse-bouche pour débuter le repas n’était pas pour nous déplaire. Il a su donner beaucoup de plaisir  à notre palais.

                                    

En entrée, ce tartare de daurade aurait pu nous séduire si son assaisonnement n’avait pas été autant dominé par le kumquat

NB : j’avoue que le kumquat m’était parfaitement inconnu. J’ai du recourir au dico pour savoir que c’était : un petit fruit rond ou ovale de 2 à 5 cm de long. Sa peau jaune-orange est comestible et sa chair est acidulée avec une saveur légèrement amère.

 

 

L’autre entrée aux ravioles de jarret de bœuf braisé avec une émulsion de foie gras et porto était tout simplement parfaite surtout si l’on connait le risque de servir une viande fibreuse cuite trop rapidement. Cela donne un morceau dur et difficile à mâcher ce qui n’a pas été le cas.

  

 

Je ne vais pas plaire à mes amis valaisans pour avoir choisi sur leur terre, ce Cannonau Riserva Pala 2013 de Sardaigne.  Il nous a accompagné tout au long de ce repas et il m’a séduit par son côté élégant au gout cuir et épice avec une légère touche de tanin.  

Son prix de  Fr 56.—est un bon rapport prix/qualité compte tenu du niveau de ce restaurant

                                   

 

Restait à passer au plat principal :

Le filet de veau du pays rôti au four.

J’ai très vite découvert que cette pièce de viande avait été cuite à basse température car elle était tendre et juteuse. Une trouvaille originale composée d’une tartelette de poireau enrubanné d’un lard venait accompagner ce filet.  

 

 

 

Un bon point pour le personnel, très souriant, efficace et compétent. Rien d’autre à ajouter.

La messe était dite, pardon le repas pouvait se terminer par un dessert original, mais sans plus.

 

  

 

Une bonne adresse à retenir si votre route passe par Claudii Vallensium nom romain  de Martigny.

JCE/20.2.2017

Excellente chronique mon

Excellente chronique mon cousin ! Photos superbes, texte de qualité, ensemble harmonieux et agréable à consulter. Tu es mûr pour l'attribution de points EMMEL et un classement des établissements que tu as visité !
Bien à toi
Le cousin

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage.
CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.