connexion

Un steack de cheval sur ardoise.

Retour aux articles 23/04/2016

Je me suis rendu dans trois restaurants différents pour tenter de faire une comparaison  d’un steak de cheval servi sur ardoise.

Dans cette chronique, j’ai essayé de porter un jugement sur l’accueil, la salle, le plat et le prix.

  

 

Cité fleurie à Onex

 

 

1) Accueil : Difficile de mettre une note exacte, car je suis un client connu. C’est généralement le patron qui se charge de la réception et du placement, un peu trop «  commercial «  à mon gout. Côté personnel assez bonne prestation, mais laissez nous prendre place  avant de nous demander si nous voulons un apéritif ! En outre, Il faudrait vraiment apprendre au personnel à rapidement visionner chaque table lorsqu’il entre en salle ou regagne les cuisines. Il éviterait ainsi de faire des pas inutiles !  Mise en place à revoir, on ne devrait pas à avoir à réclamer le sel et le poivre manquant.

 

2) la salle est propre bien tenue, bon éclairage et surtout un espace suffisant entre chaque table pour ne pas être mêlé à la conversation de son voisin. Une bougie donne une note chaude et trône au milieu de serviettes  pliées avec soin. J’ai bien aimé ces vitrines à éclairage tamisé qui mettent en valeur différents bouteilles de grands  crus classés. Comme son nom l’indique, le restaurant est joliment fleuri.

 

3) Le plat : très beau morceau de viande d'excellente qualité,  juste grillé. On devrait automatiquement vous mettre une assiette vide afin de permettre d’y déposer le morceau de viande que l’on désire griller à sa convenance.

       Le plus : un os à moelle

       Le moins : deux sauces industrielles pas terribles sortant du frigo et les frites pas assez cuites, ni croustillantes.  La salade risque de prendre un coup de chaud si vous ne la mangez pas tout de suite.

 

4) Prix 

 Afin d’établir une juste comparaison, j’indiquerais que le prix du plat sans les boissons et dessert.  La note de la Cité Fleurie s’est élevée pour ce plat à fr  32.--

 

Ma note : (accueil 7 +salle 8 + plat 8 (doublé)  +prix 9)      =  40   

 

 

Restaurant  le  14  à  Gland


 

 

 

 

  1. Accueil :

    A revoir. Je n’aime pas rester «  planté » à l’entrée plusieurs  minutes avant de voir le personnel s’occuper de moi. En l’occurrence ce fut le cas. Je déplore aussi deux sortes d’attitude : Celle qui consiste à dire d’un geste noble : mon bon monsieur choisissez où vous voudrez ou  l’autre : vous avez réservé ? qui pourrait laisser  penser que toutes les tables vont être prises, ce qui n’est généralement pas le cas. Il y a un juste milieu à trouver, mais lequel ?

     

  2. La salle :

    Je la trouve froide, pas de fleurs, un éclairage cru, pas de tableaux.  Heureusement une voute  de briques rouges  coupe un peu ce décor rehaussé par le four à pizzas qui prend sa juste place au fonds du restaurant.

    La table est traversée par une nappe rouge qui se glisse dans deux fentes. La mise en place est classique et correcte…sauf que : il manquait le sel et poivre ! Heureusement la serveuse toujours fidèle au poste depuis de nombreuses années, apporte cette touche sympathique et de convivialité indispensable  à ce métier.

     

  3. Le plat :

    En entrée, une jolie assiette de salade mêlée vous fera patienter avant l’arrivée de votre steack.

     

                             

     

    Très beau morceau de viande, un peu difficile à trancher. Mais ici on a eu la bonne idée de vous mettre une assiette vide pour déposer votre viande.

    J’ai bien aimé les frites croustillantes à souhait ainsi que les quatre différentes sauces .En plus vous avez droit à un petit saladier de légumes du jour.

     

  4. Prix :   fr 42.--

     

  5. Ma note : (accueil 5 +salle 6  + plat 9 (doublé)  +prix 7)      =  36 

     

 

 

Auberge du Grand-Lancy

  1.  Accueil

    Le restaurant était complet et je n’avais pas réservé. L’avantage d’être connu vous donne le privilège d’obtenir une place…merci à Alexandra la «  cheffe de rang «  toujours aussi souriante et compétente.

    La consigne de la maison est placée sous le signe : " Bienvenue "  . Le patron et son personnel ne manque pas de vous le dire et de venir vous saluer également à la sortie. J’apprécie également  le service attentionné qui se déroule sans à-coup.

     

     

  2. La salle

    De grandes fenêtres permettent un éclairage satisfaisant de jour, mais le soir  les plafonniers et appliques donnent une lumière trop diffuse.

    C’est peut-être voulu pour permettre d’apprécier au mieux les flambés spécialité de ce restaurant ?

    La décoration est un peu simpliste se réduisant à peu de fleurs et quelques tableaux.

     

                      

     

     

  3. Le plat

    En attendant votre commande, vous recevez une petite entrée maison. Une  attention sympa.

     

     

    Le steack de cheval est de bonne taille, facile à trancher.

    Vous avez le choix entre 4 sauces de qualité acceptables, sans plus (par privilège j’ai pu en avoir deux, d’où un point supplémentaire à cette chronique réclamé par Alexandra.

    Les frites allumettes auraient mérités 3 minutes de plus afin d’être plus croquantes. La salade est en supplément.

      

  4.  Prix :   fr 39.—

      

    5) Ma note : (accueil 9 + salle 7 + plat 7(doublé)  + prix 8 )     = 38

     

*********************************************************************

 Conclusion :

 C’est donc le restaurant de la Cité Fleurie qui obtient la meilleure note.

Mais ce n’est que deux points qui séparent chaque restaurant. Cette différence sera donc une question d’affinité se jouant sur quelques détails personnels et qui feront votre choix pour déguster un steack sur ardoise.           Bon appétit !

J'aime bien la Cité Fleurie,

J'aime bien la Cité Fleurie, toujours très bien reçu par le patron et le pavé de boeuf sur ardoise est à moins de Fr 30.-- Le Gamaret en dessous de Fr 40.-- comparé au Tennis!!!!

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage.
CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.