connexion

Lausanne Gospel Colors

Retour aux articles 04/02/2016

 

 

 

 

Bussigny peut se vanter de posséder une charmante église. En ce dernier dimanche de janvier, il fallait se rendre à l’intérieur pour y faire des découvertes.

 Il y a eu tout d’abord celle du Lausanne Gospel Colors,  un groupe de jeunes de 12 à 20 ans.

J’avoue avoir eu quelques craintes d’aller écouter leur concert, lorsque l’on sait toutes les difficultés vocales qui peuvent se cacher dans l’interprétation de ce style de répertoire.

 La présence de François Terry sur l’affiche éveillait aussi quelque peu  ma curiosité.

(revoir ma chronique du 24.11.20115 sur le TF Gospel Academy).

 

Mais me voilà rassuré, jugez plutôt en écoutant ceci :

 

 

Bon, il y a encore du travail pour élever  le niveau vocal de ce groupe et si possible l’étoffer en nombre.

Nul doute que François Terry y parvienne. Mais ce que j’ai trouvé auprès de ces jeunes, c’est leur enthousiasme, leur sourire et surtout leur joie de chanter.

Dans ce deuxième clip-vidéo, je pense que ces jeunes choristes auront plaisir à se reconnaitre.

 

 

 

 

Deuxième découverte : la présence d’un pasteur noir dans ce groupe : Roger Buangi Makebo Puati.

Il voudra m’excuser de mon ignorance le concernant, mais étant genevois j’ai dû recourir à  Wikipédia pour découvrir le parcours exceptionnel de ce ministre de l’Eglise évangélique reformée du canton de Vaud.

Et pour le coup, Il n’hésite pas à prendre pour ce chant,  le commandement du Lausanne Gospel Colors.


 

 

 

Troisième découverte mais qui n’en est pas complétement  une : François Terry.

Selon son habitude, il donne un aperçu de la puissance de sa voix de basse (il  fait partie du Golden Gate Quartet)  en chantant à capella. Exercice difficile et parfois périlleux car sans aucun accompagnement, il est difficile de garder le bon rythme et pour nous autres auditeurs d’imaginer la partie chorale et harmonique  que l’on connaît de ce classique : Joshua fit the battle of Jericho. 

Après ce brillant exercice, pourquoi la salle ne pourrait-elle pas aussi chanter du gospel ?

Ecoutons tout cela dans une vidéo ad ’hoc qui finira avec un classique du genre :  Oh, when the saints go marching in.


 

 

 

Agréable soirée en espérant que mes lecteurs ne manquent pas d’assister aux prochains concerts du Lausanne Gospel Colors et pourquoi soutenir financièrement ces jeunes.

JCE/3.2.2016 

 

 

 

 

 

Bonjour Mr Emmel, Je vous

Bonjour Mr Emmel,

Je vous remercie d'avoir écrit sur les concerts au temple de Plainpalais et à Bussigny. J'avais reçu votre premier message suite à la chronique de d'octobre/novembre mais vous n'avez pas dû recevoir mon message.

J'étais agréablement surpris de vous voir ainsi que Véronique lors du concert à Bussigny. J'aimerais bien avoir quelques photos du choeur et ou de moi si cela est possible.

A très bientôt j'espère

Meilleures santé/salutations

T FRANÇOIS

Merci

Cher Monsieur Emmel,

C'est généreux de votre part d'être parti depuis Genève pour venir écouter notre modeste ensemble.
Oui, nous avons de l'enthousiasme. Pour le reste, nous pensons nous améliorer avec un grand professionnel comme François Terry.

Votre reportage est beau. Bravo et bon courage. Merci de votre soutien.

R. B. M. Puati

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage.
CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.