connexion

le barbier de Paris

Retour aux articles 26/03/2015

 

Le Barbier de Paris à ne pas confondre avec celui de Séville.

 

 

Persuadé que je vous ai beaucoup manqué (c’est une question), il était grand temps que je reprenne le chemin de mes chroniques.

C’est par hasard que ce chemin m’a amené dans la cave Marignac au Grand-Lancy, une petite affichette ayant retenu mon attention.

Deux courtes pièces tirées du répertoire lyrique étaient proposées : Le docteur Tam-tam et Atchi.

Petite recherche sur Internet car ces deux ouvrages m’étaient totalement inconnus.

  

                  

 

Visiblement ces deux livrets  s’apparentent au répertoire d’Offenbach et doivent faire référence également à celui de Rossini.

Pour ceux qui ne connaissent pas la Cave de Marignac je leur conseille d’aller la découvrir une fois. Ce petit théâtre en sous-sol doit contenir au moins 50 places et la scène fait au maximum 15 m2. Un petit bar à l’entrée vous permet de patienter avant le lever du rideau.

En fait il n’y en a pas et c’est Michel Bovey le programmateur titulaire des manifestations culturelles de Lancy qui se charge des présentations.

Christian Baur ténor-bouffe précise le présentateur n’a rien à voir avec de la bouffe, pas plus que Fréderic Jochum un ténor-trial avec le trial moto. L’ambiance est donnée. La soprano Vera Kalberguenova et la pianiste Irina Todorova complètent cette distribution.

 

 

Les trois coups sont frappés sur une première comédie plaisante : Atchi référence à un rhume de cerveau d’un Bêta-pacha qui le fait éternuer constamment et qu’un pseudo médecin-vétérinaire Adrien parviendra à guérir grâce à la complicité de la ravissante Nina, son amoureuse. (je trouve que j’ai vachement bien résumé tout ceci)

 

  

Le docteur Tam-tam est de la mène veine.

Carlotta est amoureuse de Pouppo, mais son père un vétérinaire qui a inventé la musicopathie veut la marier à son vieil ami Coricolo. Les amoureux ourdissent un complot faisant passer Pouppo pour muet. Sa guérison est liée à Carlotta qui sera utilisée comme médicament.

 

                                                              ************

 

Excellente soirée pour ceux apprécient le théâtre lyrique bouffe français sans autre prétention que de vous divertir.

La qualité théâtrale et musicale était au rendez-vous de ces deux farces joyeuses, bien interprétées.

Ce concept instauré par la Compagnie Ad Opéra permet à Christian Baur et Fréderic Jochum de nous démontrer leurs talents de comédiens et chanteurs.

Mais j’aimerai relever ici le professionnalisme de la soprano  Vera  Kalberguenova.

J’ai eu la curiosité de consulter son parcours sur internet. Et c’est bien ce que je pensais.

Originaire de Russie, dont elle conserve une pointe d’accent, elle peut s’appuyer sur de solides études musicales (et même universitaire en géologie) ce qui lui a permis de se produire dans de nombreux concerts européens avant de se fixer en Suisse.

Sa voix remarquable et d’une grande sureté la prédestine à un large répertoire vocal avec une préférence semble t-il à Mozart.

 

Je pense que cela vaut la peine de l’entendre pour apprécier cette voix dont on peut facilement imaginer les nombreuses heures d’étude passées avant d’arriver à ce résultat.

 voici un court extrait de l’air des bijoux de Faust de Gounod

 

Un vrai manque !!

Oui cher ami c'est un réel manque. Toujours nostalgique de tes chronique

Baba

Bien cher cousin, Est-il

Bien cher cousin,
Est-il nécessaire de commenter encore la qualité de tes chroniques ? Celles-ci n'ont définitement rien à envier aux meilleures tribunes dédiées aux arts en général. Tu sais pourtant leur ajouter le coeur et la passion, garants de tes découvertes dont tu nous fais partager ton plaisir visible ! Une grand merci et bravo pour ce retour sur la scène des bonnes chroniques.
Bien à toi
Le cousin

Enfin de nouveau des

Enfin de nouveau des rubriques,oui tu nous as manqué

Amicales pensées bisous

Moniique

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage.
CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.