connexion

choeur du Tabernacle Mormon

Retour aux articles 21/09/2014

 

Ma chronique de ce jour n’est pas de vous parler des Mormons, bien que l’institution de  «  l’Eglise de Jésus-Christ des Saints des derniers jours «  n’est pas intéressante lorsque l’on consulte Wikipédia pour rafraichir nos connaissances sur ce sujet.

Vous connaissez mes préférences pour l’art choral et plus spécialement pour les formations ayant du «  répondant «  et surtout  lorsqu’un orchestre symphonique se joint à ces dernières.

Pour le coup, j’ai été servi pour ne pas dire gâté en découvrant le Chœur du Tabernacle Mormon.

J’ai déjà vu et entendu pas mal de chœurs dans ma vie, mais celui-ci dépasse de loin tout ce que vous pouvez imaginer.

Surtout ne croyez pas que leur répertoire se limite à des chants religieux.

Voici un extrait qui devrait peut-être vous étonner devant de tels moyens, mais surtout pour atteindre la rareté d’une telle perfection.


 

Etonnant n’est-ce pas !

Quelques mots sur ce chœur qui ne compte pas moins de 360 choristes. Et oui, vous avez bien compris qu’avec un pareil effectif il est nécessaire de posséder une organisation et des moyens financiers importants.

La procédure d'admission pour faire partie du chœur dure généralement neuf mois. Les candidats doivent d'abord envoyer un enregistrement qui montre leur registre. Ensuite ils doivent passer un examen qui évalue leurs connaissances en solfège. S'ils atteignent 80 % ou plus, ils sont convoqués pour une audition. Si, à la suite de leur audition, ils sont choisis, ils sont invités à faire partie de la Chorale de Temple Square qui est une école de formation du Chœur du Tabernacle. Les membres ont entre 25 et 60 ans et peuvent chanter dans le chœur pendant 20 ans maximum.

Quant à l’orchestre composé de 110 musiciens, on peut imaginer qu’ils sont triés sur le volet avec le même soin.   

J’ai eu la curiosité d’aller me renseigner sur leur site (Choir Leadership - Mormon Tabernacle Choir)  pour savoir comment et  sous quelles baguettes  pouvait on diriger un semblable ensemble. Ce staff comprend une douzaine de personnes dont 5 directeurs, chefs d’orchestre et de chœurs,  tous bardés de diplômes prestigieux  et ayant évolués aux quatre coins du monde. Leur nomination se fait généralement sur la base d’une recherche mondiale.

Voici un autre extrait de leur répertoire trouvé sur Youtube. Le Tabernacle Choir détient une liste de prix  prestigieux dont un Grammy Award pour la meilleure performance par un chœur vocal.

J’ai choisi de vous faire écouter cet enregistrement de «  La Battle Hymn de la Republique « qui leur a valu un disque d’or.

Pendant que vous regarderez cet extrait, écoutez bien l’orchestration ainsi que l’arrangement musical absolument génial. Toutes ces vidées sont d’une qualité professionnelle remarquable  tant sur le plan de la prise de vue que pour le son.

N’oublions pas d’admirer ces dames qui évoluent avec une garde-robe du plus bel effet. Quant à ces messieurs on rêverait d’avoir ici en Suisse  un contingent masculin de cette importance.

Je ne m’étonne pas de ces résultats car la musique, les arts et la culture sont importants pour les Mormons. Les membres de l'Eglise Mormone croient que nos talents sont des dons de Dieu, que l'on reçoit afin de célébrer la vie qui nous a été donnée.


 

Encore une remarque. Vous aurez sans doute remarqué l’imposant orgue situé derrière le chœur.

Construit en 1948, il est l’un des plus importants au monde.il ne compte pas moins de 11623 tuyaux répartis en 147 voix sur 206 rangées. La console se compose de 5 claviers de 61 notes Quelques-uns des célèbres tubes cylindriques dorés à la façade de l'orgue sont faits de lattes de bois façonnés de pins indigènes Utah, conservés de l’orgue original construit dans les années 1860. Le tube le plus long mesure plus de 10 mètres ! Deux techniciens à plein temps en assurent la maintenance et cinq organistes professionnels sont aux commandes de cette «  petite «  merveille.

  • Et voilà le plus surprenant : un des 5 titulaires de ce magnifique instrument nous donne un aperçu de la maitrise du pédalier dans une improvisation sur un thème de gospel  connu. Vous serez je n’en doute pas aussi surpris que moi par cette incroyable numéro de virtuosité.

     

    JCE/21.09.2014

  •  

Cher Jean-Claude, Voici

Cher Jean-Claude,

Voici juste un petit mot (qui n'est pas un commentaire) pour te remercier pour ta très intéressante dernière chronique ( presque gastronomique!) et ses accompagnements musicaux que j'ai dégusté avec grand intérêt à plusieurs reprises. Remarquable.

Amitiés d'Olivier

Chronique

A nouveau un splendide reportage dans lequel ton savoir-faire nous mène à découvrir puis à connaître tes coups de "choeur"...!
Bien qu'ayant pris quelques aises commodes avec l'influence de la religion (je devrais dire "les"...), je suis toujours sensible à ce qu'elle inspire comme expression artistique. Peut-être (et définitivement) la seule manière d'assurer à l'humanité un minimum de spiritualité... En tout cas, les voix conjuguées aux grandes orgues, le tout pétri de générosité anglo-saxonne fait merveille ! Et ta chronique lui rend un splendide hommage. Bravo et merci.

Le cousin

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage.
CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.