connexion

COMEDIE DE LA GARE

Retour aux articles 02/07/2012

Voici une sympathique formule qui allie petite bouffe et théâtre.

Vous me suivez ?

Je dois avouer pour commencer cette chronique, mon ignorance totale pour cette salle de théâtre et la possibilité de se de se restaurer avant ou après le spectacle.

J’ai retenu l’option de commencer ma soirée par la restauration.

Lorsque vous pénétrez dans la partie snack (on ne peut pas parler d’un restaurant), vous découvrez un cadre sobre, propre, comportant une dizaine de tables. Cela confère un côté discret permettant de faire un brin de causette en toute tranquillité. La serveuse est sympa et vous invite à faire votre choix à la devanture d’un buffet de hors-d’œuvre fort séduisant. Deux plats chauds et un dessert viendront compléter votre menu. On n’est pas au royaume de la gastronomie, mais cette formule vous permet d’aller au théâtre avec le ventre qui ne criera pas famine pendant la pièce.

La Comédie de la Gare.

Il y a vraiment quelque chose qui a du m’échapper dans la vie théâtrale de Genève.

Si j’en crois ce qui est indiqué sur le programme, les frères Vardar débarquent en octobre 2011 pour créer un « temple de l’humour à Genève «

Rien que ça !

Ils en ajoutent une couche : - Oyez amis suisses on va se marrer !

Jouxtant le restaurant, je m’aventure à entrer dans ce « sanctuaire » qui m’est inconnu.

Quelle bonne idée de mettre un bar à l’entrée, ceci d’autant plus que le concept architectural est moderne avec des éclairages fluos du plus bel effet.

Quelques marches plus bas, la porte s’ouvre sur la salle de spectacle. La forte déclivité de la salle permet d’avoir une excellente vue sur la scène. Vous prendrez place dans des fauteuils très confortables, avec une particularité pour les sièges du premier rang : ils touchent la scène ! Cela ne doit pas être facile pour les comédiens de se trouver aussi près des spectateurs.

Autre particularité : vous aurez le choix à 19h30 et 21h, d’aller vous divertir entre deux pièces différentes.




A l’affiche ce soir : « PSY : on va vous soigner »

Une grande thérapie du rire.

Et ben oui.

J’ai rarement autant ri.

Les patients défilent dans le cabinet d’un psy complètement déjanté.

Les répliques fussent à la vitesse grand V et il faut s’accrocher pour ne rien manquer, le tout enlevé à un rythme d’enfer nous entrainant dans une folie furieuse de fantasmes.

Les quatre comédiens se donnent à fond n’hésitant pas à passer s’il le faut à la comédie musicale avec un peu moins de brio dans ce registre.

Mais peu importe, ils déployent une telle énergie que je n’ai pas vu passer le temps. Le public souvent complice ne me contredira certainement pas.


Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage.
CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.