connexion

USA : vive les cartes de crédit !

Retour aux articles 07/03/2008

Suite à mon billet concernant l'économie mondiale du 9 février 2007, mon ami Daniel rencontré récemment, me faisait remarquer que le système des cartes de crédit endettait lourdement les ménages américains

Un paramètre de plus à mettre dans la balance des risques à venir.

 

Cela m’a rappelé la récente formule du banquier genevois Mirabeau :

« vous avez aimé les subprimes, vous allez adorer les cartes de crédit « .

Quelques chiffres,  histoire de se mettre en bouche :

* Le montant total de la dette des cartes de crédit aux Etats-Unis s'élève                              actuellement à 915 milliards de $

* Les pertes bancaires officiellement reconnues se monteraient à plus de 100 milliards de $

* A fin 2007, la banque Egg annule 16'000 cartes de crédit à des clients n’ayant pas respecté leurs engagements.

* Le taux d’épargne des ménages us est nul.

Le mécanisme est fort simple à comprendre : pour éponger leurs dettes, les consommateurs se servent de leurs cartes de crédit.

Ils contractent ainsi de nouveaux emprunts qu’ils seront dans la plupart des cas dans l’impossibilité de rembourser..

Le niveau d'endettement en cartes de crédit des ménages américains devient gigantesque . Il est très largement supérieur aux dettes pour le logement et aux subprimes..

Et pour conclure :

 

Après les prêts immobiliers et automobiles, vont s’ajouter les prêts des cartes de crédit contribuant ainsi à une hausse exponentielle du risque de non remboursement.

Je peux parier sans grands risques que bien des banques vont devoir éponger des dettes colossales et voir les réserves de leur bilan s’évanouir en fumée soit afficher des pertes records.

N’importe qui d’entre nous doit bien se rendre compte que la dette américaine est en train d’exploser avec les consèquences probables décrites dans ma précèdente chronique.

Petite question : à combien se monte la dette des Etats-Unis ? : 3'000 milliards de $

Deuxième question : quel est le principal créancier de cette dette ? : la Chine à hauteur de 15% du montant susmentionné.

Ne trouvez vous pas paradoxal cette situation entre le champion du capitalisme et la dernière puissance communiste ?


Autrement dit : les crises bancaires ne font que commencer.

nike air max 95

This time it makes its rare appearance in challenge nike air max 95 red for just the right amount of color to help set this one off in the right way.The Air Max 90 Boot line is one of Nikes most popular. They have quite a bit of history behind them, dating back to 1987 when the first pair of The first to hit the web is made of a mixture of leather

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage.
CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.